LES BIENFAITS DU JEÛNE

Mettre notre système digestif au repos est bénéfique pour l'ensemble des systèmes de notre corps. voici quelques exemples précis, non exhaustifs, des multiples bienfaits du jeûne. 

Haritaki.png

GRAISSES

L'organisme en jeûne puise dans ses réserves de graisses. De cette manière, il réduit les signes de syndrome métabolique : hauts taux de glucose et lipides sanguins, hypertension, cholesterol, surpoids, manque de sensibilité à l'insuline. Un jeûne fait baisser en moyenne la tension de 2 points. 

Ainsi le jeûne serait un bon outil de prévention contre le diabète, les cardiopathies, les maladies cardiovasculaires, les AVC.  

Attention cependant, on ne jeûne pas pour perdre du poids rapidement, même si le jeûne peut entraîner un changement d'hygiène de vie favorable à la perte de poids. 

Manihot.png

RAJEUNIR

En recyclant ses tissus dysfonctionnels ou endommagés, le corps se régénère, rajeunit. L'hormone de croissance, qui permet notamment de lutter contre le vieillissement, est sécrétée en plus grande quantité pendant un jeûne. La peau devient plus nette et lumineuse, moins ridée, cernée : au bout d'une semaine les résultats sont bien visibles. 

Lors du jeûne le corps travaille à l'élimination des tissus inutiles voire nuisibles : kystes, oedèmes, excroissances... 

SOUTIEN AU FOIE

fougère

Un foie en bonne santé filtre environ 1,7 litres de sang par minute, afin de neutraliser les substances toxiques. Lors d'un jeûne, nous n'apportons plus de toxiques par l'alimentation, et le foie peut se régénérer. Il perd une partie de son poids, ce qui réduit les risques de stéatose hépatique (excès de graisses dans le foie), et donc de diabète de type II ainsi que de cirrhose. Même si il travaille beaucoup lors du jeûne, il bénéficie aussi du repos digestif. À la reprise de l'alimentation, la production de bile est stimulée, la digestion plus facile, et l'élimination des substances toxiques plus efficace.

INTESTINS

feuille

Durant le jeûne, la muqueuse intestinale se desquame et se régénère. Le jeûne permet d'améliorer la perméabilité de l'intestin, qui est défaillante chez de nombreuses personnes et concourt à des pathologies telles que la diarrhée / constipation,  le syndrome de l'intestin irritable,  les allergies et intolérances alimentaires, ainsi que certaines maladies auto immunes. Le jeûne est aussi une excellente manière de lutter contre la dysbiose intestinale : il rééquilibre la flore, et permet de lutter efficacement contre les bactéries pathogènes telles que le Candida. 

algue

SYSTÈME NERVEUX

Pendant les premiers jours de jeûne, le corps connaît un stress d'adaptation. Le pouls s'accélère sous l'effet notamment de l'adrénaline sécrétée. Après 3 jours de jeûne, le corps passe en cétose (il se nourrit de ses graisses dégradées en corps cétoniques), et le système nerveux passe alors en mode parasympathique : on se sent relaxé, ralenti. 

La restriction calorique favorise aussi la neurogenèse selon de récentes études scientifiques. Les corps cétoniques sont comme un superaliment pour le cerveau : les connexions neuronales sont mieux protégées, la communication plus fluide, d'où la clarté d'esprit que ressentent de nombreux jeûneurs. Le jeûne est efficace en prévention des maladies d'Alzheimer, de Parkinson, et de la sclérose en plaques. 

fougère

INFLAMMATIONS

Le jeûne est l'ennemi de l'inflammation ! D'une part parce que vous vous accorderez un moment de détente : le stress est un grand facteur d'inflammation. Ensuite parce que l'inflammation est en partie due à une alimentation inadaptée, à une porosité intestinale et à des bactéries pathogènes. Grâce à la sécrétion de cortisol accélérée pendant le jeûne, les réactions inflammatoires sont ralenties, et il n'est pas rare de voir des douleurs disparaître. De plus, le jeûne permet de réduire l'oxydation et de renforcer le système adaptatif et immunitaire. Tout cela explique pourquoi le jeûne peut apporter une aide précieuse contre de nombreuses maladies inflammatoires telles que l'arthrose, la polyarthrite, les maladies de peau (dermatites, urticaire, psoriasis...). 

herbes

PRENDRE SA SANTÉ EN MAIN

En jeûnant, vous faites confiance à votre corps pour s'auto réguler et se nettoyer. C'est le moment idéal pour revoir son alimentation si cela est nécessaire, et adopter de nouvelles habitudes bénéfiques pour votre santé (comme la pratique de la cohérence cardiaque, du brossage à sec, de la méditation...). C'est un pas important que vous faites pour prendre votre santé en main, pour prévenir plutôt que guérir ! Ces séjours permettent de prendre conscience de l'impact de notre mode de vie, de remettre en question nos choix, de réfléchir à ce qui est le mieux pour nous. Suite à un jeûne, on se trouve souvent plus sensible à nos propres besoins, à ce que notre corps réclame réellement. On apprend à différencier un besoin et une envie de nourriture, à s'alimenter avec plaisir, en conscience et sans excès. 

baies rouges

ÉPANOUISSEMENT

D'un point de vue chimique, le jeûne a un effet anti dépresseur et anxiolytique qui nous fait rapidement percevoir une sensation de bien être. Le sommeil est amélioré. En effet, il ralentit la recapture de la sérotonine, hormone du du bonheur, de l'enthousiasme. Passé les premiers jours qui peuvent être difficiles, nous ressentons de l'euphorie et du bien être. Se lancer dans cette expérience améliore l'estime de soi : nombreux sont ceux qui s'en sentaient incapables avant d'essayer ! La clarté d'esprit et la vitalité que confèrent le jeûne peuvent aider à prendre des décisions de vie importantes, ou tout simplement à se sentir mieux. Certaines personnes ressentent aussi une élévation spirituelle grâce au jeûne, ce qui n'est pas surprenant puisqu'il est préconisé par de nombreuses religions.