Jeûner entre océan et forêt à erdeven
 

Durant leur séjour, les jeûneurs ont l'occasion de traverser une grande diversité de paysages. Entre les mégalithes en forêt, la ria d'Etel, ou encore la côte sauvage de Quiberon, il y a beaucoup à découvrir.

 

Erdeven vient du breton "ar en tewen" qui  signifie littéralement "sur la dune" ! La ville connaît de longues plages sableuses et sauvages, car bordées de charmants massifs dunaires. La marche en bord de mer est propice à la relaxation. Les ions négatifs de l'air marin (il y en a 62 fois plus qu'en ville) améliorent notre capacité d'absorption de l'oxygène et notre humeur. Ils ont aussi excellents pour le sommeil, la concentration, et pour améliorer notre résistance au stress... L'air est également chargé en iode, indispensable au bon fonctionnement de la thyroïde.

 

Erdeven est aussi connue pour ses vestiges du néolithiques, qui parsèment le paysage. On y trouve un nombre impressionnant de menhirs, dolmens, tumulus : les alignements de Kerzerho comptent à eux-seuls 190 pierres, ce qui en fait le 2e plus grand site mégalithique de Bretagne après Carnac. La dune est également parsemée de vestiges de la seconde guerre mondiale : le mur de l'Atlantique, avec sa tour de tir et ses 100 bunkers.

 

Les quatre saisons en une journée : les hivers dans le Morbihan sont doux, et les étés frais. Les couleurs, les paysages changent en permanence. Le temps est en général instable, il faut tout prévoir dans la valise ! Mais il est rare ici d'avoir des épisodes continus de pluie, le microclimat maritime oeuvrant, le soleil montre toujours le bout de son nez.